« Accueillir l’équipe de France, c’est faire partie du paysage du volley français »

Logo SNVBA sans fond 1516Il y a deux mois, le club de Saint-Nazaire accueillait l’équipe de France dans le cadre de la préparation à l’Euro. Gilles Gosselin, manager général et entraîneur de l’équipe première du SNVBA, raconte cette expérience et la suite que le club de Loire-Atlantique pourrait y donner.

Lire la suite

Publicités

Champions !

Quelle joie de célébrer le titre de champion d’Europe de l’équipe de France de volley ! Quelle fierté de voir notre sport enfin récompensé ! À nous maintenant de prendre la suite de la « Team Yavbou » et de transformer cette performance sur le terrain en nouvel élan pour le volley-ball français.

Lire la suite

Notre équipe reste plus que jamais déterminée !

Cher(e)s ami(e)s volleyeur(se)s et dirigeants,

L’ensemble de l’équipe « Nouvel Élan » souhaite remercier très chaleureusement toutes celles et tous ceux d’entre vous qui nous ont accordé leur confiance tout au long du processus électoral qui vient de s’écouler. Partis de rien et encore inconnus au début du mois de juillet, nous recueillons presque 35% des suffrages après 3 semaines seulement de campagne face à des concurrents très solides. Ce bon résultat, nous vous le devons !

Lire la suite

Nos priorités pour le volley français

Petit rappel quant au projet que nous portons et les grandes priorités que nous mettrons en oeuvre avec un esprit d’ouverture et dans la concertation :

  • les procédures et le cadre opérationnel de travail intégrant la plus que nécessaire réforme des statuts mais aussi l’adaptation de la gouvernance territoriale en termes de rôles et responsabilités, les aides au développement et la mise en place d’un fond de solidarité pour les clubs.

Lire la suite

Repenser le modèle économique du volley

Le modèle économique du volley-ball n’est plus compétitif par rapport au handball ou au basket. L’autonomie financière de notre sport et plus particulièrement des clubs évoluera positivement grâce à l’augmentation du nombre de licenciés et plus de partenariats privés.

Notre constat est simple, le modèle économique actuel de la fédération asphyxie les clubs. La FFVB ne peut plus continuer à financer sa structure uniquement sur le dos des clubs. Il n’est plus tenable pour un GSA qui voit ses subventions baisser de plus en plus compte tenu de la conjoncture actuelle, de devoir continuer à payer autant à la fédération et de recevoir si peu en retour pour le soutien à son développement.

Lire la suite

Recréer du lien avec le secteur scolaire

Le volley-ball a quasiment disparu du secteur scolaire et des programmes et ce, malgré les outils développés et mis en place destinés à l’apprentissage au collège. Quelles en sont les raisons ?

Les difficultés d’entrée dans la discipline tant pour les enseignants que pour les élèves, les barèmes trop élevés et inadaptés au baccalauréat qui entraînent plus d’échecs que de réussite sont parmi les explications possibles. Ce n’est donc pas seulement en relançant le programme Educ’ Volley qui est d’un apport pédagogique indiscutable, que la place de notre sport dans les écoles évoluera.

Lire la suite

Trois questions à… Christophe Kinna

KinnaIl a découvert le volley-ball à l’âge de 14 ans au Panathinaikos, en Grèce, ses parents travaillant à Athènes. Christophe Kinna a été scolarisé dans des écoles américaines et a tout de suite participé à des compétitions en Europe et dans le Moyen-Orient grâce à ce cursus scolaire américain. A son retour en France, il a évolué dans plusieurs clubs de niveau national et régional : CASG, Fréjus, Sainte-Maxime, Saint-Tropez, Cogolin, Saint-Jean-de-Luz. A ce jour, il est encore joueur dans le Sud-Ouest à Orthe. Au cours de ces différentes expériences, il a toujours participé activement à la vie associative des clubs (bureau, entraîneur,…).

Lire la suite

Priorité au secteur amateur !

Certains sont encore sceptiques sur notre capacité à considérer le secteur amateur parmi nos priorités. Nos parcours de joueurs de haut-niveau pourraient naturellement et par facilité, orienter notre politique et notre stratégie sur la performance à haut-niveau.

Or nous sommes tous issus d’un club de proximité et nous ne devons pas l’oublier. Nous sommes les premiers à apporter des critiques envers la fédération qui a martelé depuis des années que le développement du volley-ball passerait par la réussite de nos équipes nationales. Il n’en est rien.

Lire la suite