Trois questions à … Thierry Glowacz

GlowaczIndissociable de l’AS Cannes où il a joué durant neuf saisons (1987-96, quatre fois champion de France), Thierry Glowacz a la particularité d’avoir été international en salle (1990-91) et au beach (1990-98). Il expose les raisons de son engagement pour la liste « Nouvel Elan » et sa vision du volley.

Quelles ont été vos motivations pour vous engager sur la liste « Un nouvel élan » ?
J’ai commencé le volley en 1982, il y avait 100 000 licenciés et aujourd’hui nous sommes le même nombre.
Dans les années 90, que ce soit en club ou en équipe de France, nous étions retransmis sur Canal + avec des audiences très hautes.
La fédération de judo est gérée par d’anciens athlètes avec les résultats que l’on connaît.
Lorsque j’ai lu la tribune de Laurent Torrecillas, je l’ai donc appelé pour évoquer une liste d’anciennes et anciens tricolores avec une question en tête, en toute humilité : ne sommes-nous pas capables de faire mieux que ce qui a été fait depuis ?
Beaucoup d’anciens volleyeurs sont à des postes importants et ont des réseaux de qualité, nous devons les regrouper et trouver une synergie afin de valoriser notre passion : le volley.
A l’instar des autres colistiers, je ne cherche pas une ligne de plus sur ma carte de visite, j’ai surtout envie de participer au renouveau de notre discipline et de me mettre à son service.

Quelle est votre vision idéale pour le volley-ball ?
Une visibilité toute l’année ! On a la chance avec le beach-volley d’être la discipline historique de l’été. Développons-la !
La fédération doit favoriser la pratique du beach et du volley-ball de plage. Je parle évidemment autant de pratique de masse que de pratique de haut niveau.
Le club doit être au centre de nos préoccupations, car c’est lui qui est le premier acteur de notre développement. La fédération doit aider les clubs à former ses entraîneurs afin d’accueillir dans les meilleures conditions les nouveaux pratiquants.
A mon sens masse et élite sont indissociables, nous accompagnerons évidemment l’équipe de France masculine qui tourne plutôt bien ces temps-ci. L’équipe de France féminine doit bénéficier de toute notre attention aussi. Il y a quelques années on a stoppé sa progression de manière incompréhensible en écartant un staff qui avait pourtant atteint ses objectifs.

Quelle sera votre contribution personnelle au projet porté par la liste « Un Nouvel Elan »?
Je m’occuperai des relations internationales avec tous nos partenaires institutionnels.
Je crois être le seul garçon à avoir été champion de France de beach et en salle. Je serai donc attentif au développement du beach car c’est une mission importante de notre fédération.
En un mot comme en cent je dirais fédérer bien sûr, car toutes les bonnes idées et les personnes motivées seront les bienvenues.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Trois questions à … Thierry Glowacz »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s