Trois questions à … Évelyne Boillot

Boillot« Le volley, je crois être « tombée dedans » depuis toujours… » Évelyne Boillot a débuté l’activité sur la plage de Cavalaire vers 11 ans et dans son collège d’Antony en UNSS, puis l’a poursuivie au travers de 3 clubs : le CO Joinville, le CSM Clamart (6 titres nationaux et son club de coeur) et sa fin de carrière à l’AS Saint-Raphaël. Parallèlement, Évelyne a suivi ses études et sa carrière d’internationale à l’INSEP jusqu’en 1982, puis après obtention de son diplôme, a enseigné l’EPS en région parisienne jusqu’en 1986.

Elle a ensuite été nommée sur le CREPS de Boulouris pour « assister » Claude Chanou et Janine Folcheris, deux grands noms du VB qui lui ont beaucoup appris sur l’entraînement, en particulier sur la formation des jeunes joueuses. Responsable du Pôle Espoir féminin jusqu’en 2002, elle a par la suite coordonné le département du sport de haut niveau qui compte aujourd’hui 11 structures fédérales  et deux centres de formation de clubs professionnels (handball masculin et  volley-ball féminin), soit plus de 110 sportifs de haut niveau à accompagner au quotidien dans leurs projets de vie. En septembre 2014, elle a choisi de s’impliquer davantage sur le suivi post-bac et socio-professionnel des sportifs accueillis sur le CREPS. Évelyne travaille également sur les problématiques de l’orientation scolaire, universitaire et professionnelle des  jeunes sportifs en lien avec les clubs et les fédérations.

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre la liste « Nouvel élan » ?

Le moment « déclencheur » de ma décision de rejoindre cette équipe, c’est  la lecture de la tribune de Laurent Torrecillas publiée le 22 juin dernier. Pour la première fois depuis de longues années, une personne éclairée, un ancien international, trouvait les mots, justes et pertinents, pour décrire la situation déclinante de notre fédération. J’ai naturellement et spontanément eu envie de suivre cet élan et cette volonté de renouveau qu’il impulsait…

Quelle est votre vision idéale pour le volley ?

J’évoquerai, tout d’abord, en termes de vision idéale, mais sans faire de copier-coller, la situation d’une fédération telle que le handball, que je côtoie depuis plusieurs années, et qui démontre à tous les niveaux, sa capacité à développer, fédérer et réussir des projets ambitieux sur une longévité impressionnante.
Et puis, je rêve d’un secteur féminin décomplexé et enfin prometteur de belles performances, à l’instar des garçons… Je reste profondément attachée à la réussite des filles et je souhaite redonner très vite des couleurs à ce secteur aujourd’hui proche de l’extinction…
Enfin, je prône un rapprochement avec les clubs, et leurs dirigeants et entraîneurs, pour construire avec eux une vraie politique de développement de notre discipline pour tous les niveaux de pratiques.

Quelle va être votre contribution ?

Je pense que cette équipe est pleine de complémentarités et de ressources expertes et motivées. Je pourrai apporter, de par mon parcours professionnel et sportif, mon éclairage et mon expérience, en particulier dans le domaine de la détection, de la formation des jeunes  joueurs(ses) et de leurs suivis socio-professionnels. La question de la collaboration structures fédérales/clubs me semble également être un point crucial à améliorer pour l’accès à la haute performance de nos espoirs.


Retrouvez notre programme ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s