Trois questions à… Véronique Corteggiani-Chénier

Corteggiani-Chenier Véronique Corteggiani-Chénier appartient à une famille de volleyeurs reconvertis (trois générations actuellement). Elle est venue tard au volley-ball (16 ans), grâce à l’UNSS. Elle a pratiqué à haut-niveau pendant douze ans, dans des clubs prestigieux comme l’ASPTT Montpellier, le PUC, Clamart, Asnières, et la Rochette. Elle a avant tout « joué » au volley, et été compétitrice en UNSS, FFVB, FFSU, FSGT et loisirs. Elle eu la chance d’être formée et dirigée par des entraîneurs exceptionnels qui lui ont  donné le goût de la transmission du savoir.

CTR, puis CTN au service de la FFVB pendant neuf ans, à la disposition du secteur féminin, elle retourne ensuite en établissement scolaire et transmet sa passion à un jeune public d’élèves collégiens et lycéens. Pour constater que bon nombre d’entre eux, issus de la filière fédérale ou scolaire, entraînent actuellement ou sont dirigeants de club. Mission remplie !

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre la liste « Nouvel élan » ?
J’ai renoué avec la filière fédérale grâce à mon fils Jordan, actuellement joueur professionnel de PROA. Déçue par les dysfonctionnements fédéraux de ces dernières années, je suis très enthousiaste à l’idée de contribuer à nouveau à un retentissement meilleur de notre beau sport, quelque peu boudé, délaissé et moqué ces dernières années.
Pour moi, un sport en bonne santé s’épanouit sur 3 points:

  • sa base et ses clubs
  • sa formation
  • son élite

Quelle est votre vision idéale pour le volley ?

  • une offre de pratiques très large (jeunes, loisir, vétérans, handicapés, pratiques estivales, compétitions nationales et internationales…) sur tout le territoire
  • un travail encore plus intime avec les milieux scolaires, primaires, secondaires, et universitaires, afin de redonner place au volley dans les programmes d’EPS, et de lui rendre sa légitimité à l’UNSS (10e actuellement en nb de pratiquants, et encore 1er en universitaire)

Quelle va être votre contribution ?
L’équipe nationale masculine nous montre la voie, et je suis très sérieusement prête à m’investir pour le secteur féminin et sa légitime reconnaissance au sein de la pratique sportive en général, et en volley-ball en particulier. Idéalement, je souhaiterais voir nos féminines figurer au même niveau que leurs consœurs, pratiquantes de sport-co de petits terrains (basket, hand…).
J’offre mes compétences, ma détermination et mon implication à l’équipe dans laquelle je prends place, notamment en ce qui concerne la pratique féminine, le volley en milieu scolaire, et le suivi socio-professionnel des sportifs de haut niveau, voire même de tout athlète pratiquant. Le travail collectif et son organisation font partie de ma démarche quotidienne.


Retrouvez notre programme ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s