Trois questions à … Laurent Chambertin

Chambertin Fils d’un passionné de sport, Laurent Chambertin a décidé d’accompagner son père, dirigeant de club et arbitre de volleyball, dans les gymnases et d’embrasser, très jeune, une carrière de volleyeur professionnel. D’emblée il a choisi le poste de passeur car cette mission, au cœur d’un projet collectif mais au service des autres membres de l’équipe, l’a aussitôt attiré. Après quelques années d’apprentissage, il est parvenu à se hisser au plus niveau de pratique internationale du volley qui est devenu une passion grâce à ses éducateurs, entraîneurs et autres soutiens moraux.

Après ces longues et belles années de pratique, il a conservé dans le cadre de sa reconversion ses qualités de leader et d’altruiste. Après avoir suivi une formation universitaire en management des organisations, il s’est attaché comme entrepreneur, manager sportif, directeur de projets et exploitant d’infrastructures, à développer et valoriser des projets collectifs dans le « sportainment ». Ces années post-carrière lui ont permis d’acquérir de nouvelles compétences et savoirs-faire tout en tissant un réseau professionnel et institutionnel qui lui permettent aujourd’hui de représenter le volley auprès des médias, du mouvement sportif et olympique français, et des réseaux du sport business.

Quelles ont été vos motivations pour intégrer la liste « Un nouvel élan » ?
En tout premier lieu la capacité à oeuvrer collectivement pour remettre le volley-ball en mouvement et rompre avec les luttes intestines et les intérêts particuliers. Nous devons engager une politique de concertation et de réflexion stratégique allant dans le sens de l’intérêt général.

Quelle place souhaitez-vous donner au volley à l’avenir ?
Il y a plusieurs axes qui me paraissent prioritaires. Nous devons retrouver le volley dans les programmes scolaires et éducatifs, il est essentiel de construire un socle de développement des clubs dans les territoires, et de développer des outils pour la pratique loisirs et santé. Notre littoral maritime doit progressivement voir fleurir des stades de volley-ball de plage pour promouvoir la pratique auprès du grand public et initier toujours plus de monde. Nous devons aussi pérenniser la participation de nos équipes nationales indoor et beach dans les grandes compétitions internationales.

Comment voyez-vous votre rôle au sein de cette équipe ?
Je vais mettre mes compétences et mon réseau au service de l’intérêt général en m’investissant plus particulièrement sur le volley professionnel, la stratégie événementielle, la mobilisation des médias et de nouveaux partenaires de développement.


Retrouvez notre programme ici.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s